Infrastructures culturelles : un officiel souligne le rôle précurseur du Sénégal
APS
SENEGAL-CULTURE-INFRASTRUCTURES

Infrastructures culturelles : un officiel souligne le rôle précurseur du Sénégal

Dakar, 16 mai (APS) – Le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication du Sénégal, Habib Léon Ndiaye, a salué lundi à Dakar, le rôle précurseur du Sénégal dans la mise en place d’infrastructures culturelles en Afrique.
 
S’exprimant à l’ouverture d’un atelier régional, M. Ndiaye a souligné que la tenue de cette rencontre à Dakar sonnait comme ’’la reconnaissance de notre rôle dans l’histoire culturelle de l’Afrique contemporaine et celle de précurseur dans la mise en place d’infrastructures culturelles’" 
 
L’atelier régional est initié par le Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique) avec le soutien des gouvernements du Sénégal et du Burkina Faso.
 
Cette rencontre de trois jours (du 16 au 18 mai) porte sur le thème : ’’Typologie et fonctions, modes de gestion et réseaux pour le développement d’industries culturelles et créatives performantes en Afrique’’. 
 
Elle réunit des experts et artistes venants de 15 pays africains plus la Belgique et la France. 
 
Pour le secrétaire général du ministère sénégalais de la Culture, le sujet de la réflexion qui a drainé ce beau monde à Dakar a très tôt été une préoccupation de la jeune République du Sénégal qui a pris l’option de se doter d’infrastructures culturelles multifonctionnelles et modernes sur l’ensemble du territoire national.
 
Le Sénégal a posé un des jalons fondateurs de sa volonté de manifester à la face du monde la richesse incommensurable de son patrimoine culturel et artistique en érigeant en 1965 l’un des premiers théâtres de l’Afrique au sud du Sahara, le théâtre national Daniel Sorano, a rappelé Habib Léon Ndiaye. 
 
Après cinquante-sept ans, a-t-il ajouté, "le Sénégal n’a jamais cessé de renforcer son parc culturel qui est aujourd’hui à la croisée des chemins entre l’impérieux devoir de préserver des acquis certains et la nécessité de s’adapter à un nouvel environnement’’. 
 
Sans être exhaustif, Habib Léon Ndiaye a cité le Grand Théâtre national Doudou Ndiaye Coumba Rose, le Monument de la renaissance, la Place du souvenir. 
 
Il y a aussi le Musée des civilisations noires, le Mémorial de Gorée en construction, la nouvelle Ecole des arts et métiers de la culture et la Cité du cinéma qui seront érigées à Diamniadio.
 
Il a encouragé Cerav/Afrique dans son rôle de promotion des arts vivants en Afrique, assurant du soutien constant du Sénégal à cette organisation régionale.


FKS/ASB/AKS

Les dernières vidéos