HEC Paris souhaite être un acteur majeur de la formation des compétences en Afrique
APS
SENEGAL-FRANCE-FORMATION

HEC Paris souhaite être un acteur majeur de la formation des compétences en Afrique

Dakar, 16 mai (APS) - Le Directeur des Affaires internationales d’HEC Paris Philippe Oster a fait part le lundi 16 mai à Dakar, à l’occasion d’une mission, du souhait de cet établissement français d’excellence d’être un acteur majeur de la formation et du développement des compétences en Afrique.
 
’’A l’heure où l’Afrique écrit une nouvelle page de son histoire, et parle d’axe sud- sud et d’intégration régionale, HEC Paris est à ses côtés pour être cet acteur de la formation et du développement des compétences’’, a notamment déclaré Philippe Oster.
 
Il s’exprimait à l’occasion d’une soirée donnée en l’honneur de la communauté d’HEC Paris au Sénégal. La rencontre s’est déroulée à la Résidence de France, en présence de Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal, et les équipes du Service de Coopération et d’Action Culturelle.
 
Parmi les invités d’honneur, étaient présents deux des premiers diplômés d’HEC Paris au Sénégal : l’ancien Premier ministre M. Abdoul Mbaye (HEC 76) et l’ancien Ambassadeur du Sénégal en Inde, M. Amadou Moustapha Diouf (HEC 75).
 
’’L’Afrique est très importante dans la stratégie internationale d’HEC Paris’’, a-t-il souligné. ’’Nous voulons aussi accueillir plus de talents africains sur notre campus, et bien entendu plus d’étudiants sénégalais’’, a-t-il dit non sans reconnaître qu’il n’y a pas assez d’étudiants du continent au sein de l’établissement parisien. 
 
’’Ils représentent actuellement 8% des effectifs, et nous voulons doubler le chiffre dans les trois à quatre années à venir’’, a-t-il précisé. 
 
L’un des instruments de cet objectif ambitieux est le programme d’égalité des chances PACT Afrique, mis en place par HEC Paris en Afrique centrale et de l’Ouest.

Il s’agit d’une formation qui s’adresse à des étudiants méritants en fin de cycle ingénieur et leur ouvre la possibilité de poursuivre leurs études au sein du programme Grande école de la meilleure business school européenne. 
 
’’Bien plus qu’une préparation au concours d’admission, le programme PACT est un transformateur de vies’’, a souligné Philippe Oster. 
 
’’Nous portons également l’ambition de développer ici plusieurs programmes à fort impact, à l’attention des entrepreneurs et des dirigeants. A titre d’exemple je citerai Lead Campus, un programme centré sur le leadership responsable, à vocation panafricaine’’, a t-il ajouté.

Lancée en 2019 par HEC Paris avec le soutien de l’AFD, Lead Campus est une formation itinérante, délivrée en partenariat avec l’UM6P (Maroc) et l’université de Cape Town (Afrique du Sud), qui va du Maroc en Côte d’Ivoire, en Afrique du Sud, puis à Paris, et sera ’’peut-être demain au Sénégal’’, selon M. Oster.
 
’’Nous sommes venus au Sénégal avec une délégation de notre école pour vous rencontrer, a déclaré Philippe Oster en s’adressant aux diplômés de l’Ecole, et pour vous témoigner de notre reconnaissance et de notre fierté’’. 

’’Nous sommes fiers de vous et de votre dynamisme, car nous avons mesuré tout l’impact de vos compétences et de vos talents au service de la réussite de vos entreprises et de votre pays (...)’’, a-t-il ajouté avant de conclure et de saluer leur engagement à ’’faire vivre le réseau des diplômés’’, leur soutien à ’’la réputation de la marque de l’école’’, et leur ’’solidarité avec les jeunes générations’’.
 
Pour sa part, Habib Mbaye, président du Chapitre des Alumni HEC Paris au Sénégal, a souligné toute l’importance d’une formation de qualité pour réussir et s’épanouir dans le monde des affaires. 
 
’’Le Sénégal s’honore de recevoir cette délégation pour débattre des questions de l’heure, de sujets cruciaux pour l’avenir de notre jeunesse et la survie de nos entreprises’’, a-t-il déclaré.

’’L’évolution actuelle du monde montre bien combien les autarcies sont suicidaires et qu’il urge de travailler ensemble pour relever les nombreux défis qui nous interpellent de part et d’autre, même si la nature des relations a évolué’’.

’’Aujourd’hui, une relation win-win (gagnant-gagnant) s’impose’’, a-t-il soutenu.
 
’’La formation est devenue la colonne vertébrale du développement des entreprises et un atout précieux pour l’avenir’’ a-t-il conclu, avant de remercier l’Ambassadeur Philippe Lalliot pour son accueil, et de saluer l’ensemble des personnalités présentes.
 

OID

Les dernières vidéos