Salimata Diop Dieng insiste sur la mobilisation pour un environnement plus protecteur des enfants
APS
SENEGAL-SOCIETE-PLAIDOYER

Salimata Diop Dieng insiste sur la mobilisation pour un environnement plus protecteur des enfants

Dakar, 23 juin (APS) - La ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Salimata Diop Dieng, appelle à renforcer la mobilisation et la rationalisation des ressources pour assurer un environnement protecteur des enfants contre toutes formes de maltraitances, de négligence, d’abus et d’exploitation.

"J’invite toutes les autres parties prenantes du gouvernement, de la société civile, des partenaires techniques et financiers à renforcer davantage la mobilisation et la rationalisation des ressources pour assurer un environnement protecteur des enfants contre toutes formes de maltraitances, de négligence, d’abus et d’exploitation", a-t-elle déclaré.
 
Elle intervenait jeudi à Dakar, lors de la célébration de la 32e édition de la Journée de l’enfant africain (JEA), coïncidant avec la 34e édition de la Semaine nationale de l’enfant (SNE), axée sur le thème : "Eliminations des pratiques néfastes affectant les enfants : progrès sur les politiques et pratiques depuis 2013".
 
Selon Salimata Diop Dieng, "le Sénégal accorde plus que jamais" une attention particulière à la promotion et la protection des droits des enfants qui sont placées au cœur du capital humain.
 
Avec la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la protection de l’enfant, adopté en 2013, "notre pays dispose aujourd’hui d’un système national de protection de l’enfant avec un maillage territorial des comités départementaux au niveau des 46 départements du Sénégal", a indiqué la ministre.
 
"Au niveau programmatique", a indiqué Mme Dieng, le ministère de la Femme a mis en œuvre "d’importants projets et programmes structurants à travers notamment la Stratégie nationale de lutte contre une population génitale féminine’’, avec "l’implication de tous les acteurs de l’écosystème de la protection des enfants".
 
Elle a ajouté que "les résultats et les recommandations du rapport de l’évaluation de la SNE qui seront remis très prochainement au chef de l’Etat, serviront de base á l’élaboration d’un axe national de la protection de l’enfant".
 
"Des défis urgents nous interpellent pour éradiquer les cadres néfastes dont les mariages et la traite des enfants qui menacent sérieusement la santé, la dignité et parfois même la vie des enfants", a souligné la ministre.
 
Elle a par ailleurs invité les à redoubler de vigilance, pour veiller à la protection des enfants au niveau familial et communautaire, avec l’appui de l’Etat.
 
Dans cette optique, la ministre de la Femme, de la Famille du Genre et de la Protection des enfants a salué l’engagement des autorités administratives dans le fonctionnement du système national de protection de l’enfant.


GIB/BK/ASG

Les dernières vidéos