Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

01/30/2023 11:40 p.m.

MONDE-UMMAH-GOUVERNANCE

OCI : La lutte anti-corruption au menu d’une réunion à Djeddah

Dec. 5, 2022, 1:56 p.m.

Dakar, 5 déc (APS) - Une réunion de hauts fonctionnaires d’Organismes chargés de l’application des lois anti-corruption dans les Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), s’est ouverte, lundi, à Djeddah, en Arabie Saoudite.

"Les travaux de la réunion des Hauts fonctionnaires préparatoire à la Première conférence ministérielle des Organismes chargés de l’application des lois anti-corruption dans les Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) pour l’approbation de la Convention de Makkah Al-Mukarammah, ont démarré lundi, 5 décembre 2022, au siège du Secrétariat général’’, rapporte un communiqué transmis à l’APS.

L’allocution d’ouverture a été prononcée au nom du Secrétaire Général de l’OCI, Hissein Brahim Taha, par le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques, l’Ambassadeur Yousef Aldobeay, signale-t-on dans la même source.

Ce dernier a remercié le Royaume d’Arabie Saoudite, qui assure la présidence du Sommet islamique, pour ‘’son initiative généreuse d’accueillir la réunion ministérielle, les 20 et 21 décembre 2022’’.

Il a également remercié le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, Sa majesté le Roi Salman Bin Abdulaziz, Al-Saoud et Son Altesse Royale le Prince Mohammed Bin Salman, Prince Héritier, pour ‘’leur soutien assidu à l’OCI’’, avant de transmettre les remerciements de l’Organisation au Royaume d’Arabie Saoudite.

Cette réunion se tient en prélude de la Première conférence ministérielle pour ‘’l’adoption de la version finale du projet de Convention de Makkah Al-Mukarammah des Organismes chargés de l’application des lois anti-corruption dans les Etats membres de l’OCI", a-t-il précisé.

Selon lui, ‘’ce texte juridique apportera une nouvelle pierre à l’édifice institutionnel et de base du système juridique de l’Organisation de la coopération islamique et permettra, par conséquence, d’atténuer les impacts négatifs du phénomène de la corruption sur les communautés musulmanes’’.

La corruption a-t-il relevé, ‘’compromet le développement, menace la sécurité des Etats et freine les efforts de développement durable partout dans le monde’’.

L’Ambassadeur Yousef Aldobeay a ajouté que le projet de convention ‘’est venu traduire l’importance majeure que les Etats membres de l’Organisation attachent au problème de la corruption’’.

Il estime que ‘’le monde musulman a plus que jamais besoin de confirmer les principes de transparence et intégrité et de consacrer ceux de la bonne gouvernance, tout en œuvrant à les refléter dans les systèmes administratifs et juridiques des Etats pour atteindre les objectifs de développement durable escomptés à l’échelle internationale’’.
 

OID/ASB

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe