Connexion

La vitrine du Sénégal

SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le rejet de la motion de censure contre le gouvernement à la une

Dec. 16, 2022, 8:31 a.m.

Dakar, 16 déc (APS) – Les quotidiens se sont notamment intéressés au rejet de la motion de censure visant à destituer le gouvernement d’Amadou Ba, en s’appesantissant sur le rôle clé de la coalition Wallu Sénégal.

Les députés réunis en séance plénière, jeudi, ont rejeté la motion de censure introduite à l’Assemblée nationale par le groupe parlementaire Yewwi Aaskan Wi (YAW), à l’encontre du gouvernement.

Le texte proposé aux députés par YAW a obtenu 55 votes favorables, sur un total de 165 députés. Il devait réunir au moins 83 votes favorables pour être adopté.

Benno Bokk Yaakaar, la coalition de la majorité présidentielle, a fait élire 82 députés, et YAW en a 53.

La coalition d’opposition Wallu Sénégal se fait représenter à l’Assemblée nationale par 25 députés, et trois autres élus sont non-inscrits.

Selon la presse quotidienne, les élus de Wallu Sénégal, une coalition dirigée par le PDS d’Abdoulaye Wade, a empêché YAW de destituer le gouvernement en s’abstenant de participer au vote.

Pour rappel, Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal ont mis sur pied une intercoalition.

La motion étant rejetée, ‘’on assiste indubitablement à un émiettement de ce qui tenait lieu de Yewwi ; c’est pain bénit pour Benno Bokk Yaakaar, qui va faire passer ses projets et propositions de loi comme lettre à la poste’’, commente L’info.

‘’Un imbroglio qui n’aide pas à avoir une bonne lisibilité du jeu politique’’, ajoute-t-il.

‘’Les collègues du groupe YAW nous ont avisé de la motion de censure le jour même où nous devions la déposer. Nous estimons que ça ne marche pas comme ça’’, rapporte Source A en citant Mamadou Lamine Thiam, un membre du groupe parlementaire Liberté et démocratie, constitué des élus de Wallu Sénégal.

Cette attitude des élus de Yewwi Askan Wi est donc la raison pour laquelle Wallu Sénégal a opté pour l’abstention.

Tribune soutient qu’‘’Amadou Ba (…) n’a dû son salut qu’à la posture républicaine du groupe parlementaire de la coalition Wallu Sénégal’’.

‘’Cassure’’

Le résultat du vote de la motion de censure, dans une chambre parlementaire où l’opposition et la majorité présidentielle sont presque à égalité de sièges, fait croire à Kritik’ qu’Amadou Ba est ‘’un Premier ministre très politique’’. Il ‘’ne s’est pas dérobé devant les députés’’ de Yewwi Askan Wi, ajoute-t-il.

Vox Populi estime que ‘’c’est un Premier ministre très politique qui s’est adressé aux députés’’ pour l’examen d’un texte visant à destituer son gouvernement. 

Le Témoin Quotidien fait remarquer que ‘’la motion de censure rejetée hier par l’Assemblée nationale va constituer la première cassure de l’opposition’’.

L’Observateur est d’avis que ‘’la posture de neutralité des députés de Wallu (…) laisse paraître la cassure au sein de cette intercoalition’’.

‘’Si l’opposition est allée en rangs dispersés, la responsabilité en incombe à Yewwi Askan Wi, qui s’est lancée précipitamment dans ce combat, sans le préparer’’, explique Le Témoin Quotidien.

‘’Wallu censure Yewwi’’, résume WalfQuotidien, ajoutant : ‘’Refusant d’être mis devant le fait accompli, Mamadou Lamine Thiam et ses camarades étalent sur la place publique leurs divergences avec Yewwi.’’

Le Soleil a vu un ‘’YAW à la peine’’. ‘’Avisés le jour du dépôt de la motion de censure, nous n’avons pas trouvé le geste de YAW élégant’’, note-t-il en citant Mamadou Lamine Thiam.

ESF/ASG

Dans la même catégorie