Connexion

La vitrine du Sénégal

Bannière Une

02/03/2023 10:20 a.m.

SENEGAL-AFRIQUE-AGRICULTURE-SOMMET

Afrique : La BAD annonce un engagement de 10 milliards de dollars en faveur de la souveraineté alimentaire

Jan. 25, 2023, 4:21 p.m.

Dakar, 25 jan (APS) – Le Banque africaine de développement (BAD), s’est, par la voix de son président, Akinwumi Adesina, engagée, mercredi, à Dakar, à financer jusqu’à hauteur de 10 milliards de dollars le développement agricole et la souveraineté alimentaire du continent africain.

"L'Afrique peut et devrait contribuer à nourrir le monde. Le potentiel est important, mais personne ne mange cela. Il est temps pour le continent d'être appuyé afin de contribuer à nourrir le monde. La BAD s'engagera à hauteur de 10 milliards de dollars américains en faveur de l'Afrique au cours des prochaines années’’, a notamment déclaré le président de BAD.

Intervenant au 2e Forum de Dakar sur la souveraineté alimentaire et la résilience, le Nigérian a précisé que ce financement allait s’articuler autour d’un appui direct dans la livraison d’intrants agricoles et alimentaire.

‘’Le temps de l’action est venu’’, a commenté le président de la BAD initiatrice de cette rencontre internationale à laquelle une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement participent aux côtés d’autres acteurs du secteur financier et agricole entre autres.

‘’L’heure est venue pour la souveraineté et la résilience pour l'Afrique. Ce que l’Afrique fera dans l'agriculture déterminera l'alimentation du monde. Le reste du monde va soutenir pour aider l'Afrique à atteindre ses objectifs", a-t-il dit.

Pour Akinwumi Adesina, le sommet de Dakar doit consacrer "un nouveau départ vers une nouvelle destination''.

Il a rappelé que 65% des terres arables du monde sont en Afrique tout en regrettant la dépendance du continent à l'importation et le fait que des millions d'africains aillent au lit dans la faim.

Il faut, selon lui, ‘’passer du court terme aux productions à long terme pour sécuriser l'agriculture africaine''.

‘’Nos Nations sont nos mères. Elles nous portent pour que nous nous développions. Nous devons relever la barre et relever nos ambitions et nous dire qu'il est temps de nourrir l'Afrique. Et cela est possible", a-t-il fait valoir.

Pour aller vers ‘’des actions décisives'', Akinwumi Adesina, ancien ministre nigérian de l'Agriculture, a souligné que la technologie seule ne suffisait pas et qu'il fallait aussi des infrastructures routières, des politiques favorables et des financements.

‘’Il nous faut mettre en place des moyens adéquats et durables afin de rendre l'agriculture attrayant pour les jeunes. Nous devons soutenir les agriculteurs surtout les petits exploitants agricoles dont la majorité dont des femmes et impliquer les jeunes. L'Agriculture doit devenir le nouveau pétrole de l'Afrique", a-t-il préconisé en insistant particulièrement sur la nécessité de libérer le potentiel de production agricole de l’Afrique.

SK/MTN/ADL/OID/AKS


Documents Liés:

Dans la même catégorie

La vitrine du Sénégal

APS Photos

S'inscrire à la newsletter

© 2022 APS. All Rights Reserved. Powered by EmC2 Groupe